Denno Coil, a circle of children de Mitsuo Iso

Quand le virtuel se mêle au réel


anime sorti en 2007,

Porter des lunettes n’a jamais été aussi populaire. Harry Potter déjà avait rendu justice aux binoclards souvent tagués de ringardise. Dans Denno Coil a circle of children, les lunettes sont un instrument high tech pour jouer, pirater, téléphoner, s’organiser, bref, il s’agit presque d’ordinateurs.

Tout commence avec l’arrivée de Yuko Okonogi, la protagoniste, dans une nouvelle ville. Adepte des lunettes, elle s’en sert principalement pour interagir avec son chien de compagnie virtuel. Au collège, elle se lie très vite avec une jeune fille encore plus « geek » qu’elle, Fumie, active participante d’une guéguerre informatique. Deux clans d’enfants s’affrontent pour se pirater les uns les autres. Programme des activités : récupérer des megatags pour créer des sortes de logiciels utilisables comme des cartes magiques et fricoter près des zones obsolètes où se développent les « illegals », des sortes de virus informatiques ressemblant à d’étranges chenilles noires et verticales qui évoluent dans la ville. Mais l’arrivée d’une autre jeune fille change la donne. Yuko Amasawa est taciturne mais elle prend très vite le commandement du clan des garçons, bouleversant ainsi leurs jeux enfantins.

L’anime est clairement orienté pour les plus jeunes mais il a réussi à créer un univers prenant, une atmosphère rafraichissante et une intrigue intéressante. Par contre, elle met du temps à se mettre en place. Un soupçon de mystère pointe son nez après une dizaine d’épisodes mais il faut attendre le 18ieme -soit quasiment à la fin de la série- pour que les péripéties s’enchaînent. En attendant, on s’amuse bien. Les personnages secondaires sont attachants. Tant la grand-mère geek de Fumie que la petite soeur de Yuko obsédée par le caca.Le scénario est construit et servi par quelques idées excellentes et bien menées (ne pas manquer le désopilant épisode douze où des « illegals » prennent la forme de poils sur les visages des enfants. Ceux-ci vont apprendre à communiquer avec eux jusqu’à mettre en place une véritable parodie de jeux de gestion…).

Dirigée par un animateur du studio Ghibli et de nombreux autres films d’animation célèbres comme Perfect Blue ou Ghost in the Shell, la série est graphiquement très agréable. Malgré son caractère assez enfantin, cette série m’a énormément plu. Aussi attachante qu’un film de Miyazaki (dans un genre différent mais avec le même genre de graphismes).

Réalité augmentée

Denno Coil n’est pas le premier anime qui traite de réalité augmentée. Serial Experiment Lain déjà montrait une jeune fille qui vit à la fois à l’extérieur et à l’écran de son ordinateur au point que la Lain virtuelle semble interagir sur la vie de la Lain réelle. Imaginaire et réalité se mélangent là-aussi avec une intimité différente que dans Hack sign qui se base sur la vie des joueurs de MMORPG en ligne et qui lui, n’a rien d’un anime de réalité augmentée.

Apparemment totalement fantaisiste, l’idée de lunettes qui permettent de jouer, de s’occuper d’un animal virtuel, n’est pas si fantasmagorique. Superposer des images virtuelles sur le réel tient de la réalité augmentée. Des chercheurs travaillent sur ce concept et quelques projets l’utilisant ont déjà été menés. Dans l’université Columbia des lunettes ont été mises au point munies de caméras miniatures et d’un dispositif de vision virtuelle. A terme, elles sont censées permettent d’intégrer des images 3D dans un environnement réel pour développer des jeux d’aventures notamment.

« De petites caméras situées au milieu et à l’extérieur de chaque verre envoient des images vidéo en continu à deux écrans à cristaux liquides sur la face interne des lunettes par l’intermédiaire d’un processeur mobile. Une fois reliées à un smartphone ou à un ordinateur, les lunettes combinent les données informatiques avec ce qui est filmé en direct, créant un champ de vision stéréoscopique unique sur l’écran LCD, où les images de synthèse fusionnent avec celles du monde réel. » (source Wikipédia)

En effet, la réalité augmentée aurait de nombreuses applications dans le domaine des jeux vidéos. C’est déjà le cas avec les matériels tels que Kinect qui détecte sans manettes les mouvements du joueur pour les intégrer dans le jeu. Certains jeux permettent déjà de s’occuper d’une créature virtuelle comme si elle était dans son salon (EyePet, move edition sur PS3). Une camera filme le lieu et sur l’écran s’y ajoute l’image de l’animal. Invizimals permet de rechercher des bestioles dans sa maison par le biais de l’écran. D’autres applications existent comme dans le tourisme, le e-commerce, la publicité.

Publicités

À propos de zeb

https://sansfarine.wordpress.com Voir tous les articles par zeb

One response to “Denno Coil, a circle of children de Mitsuo Iso

  • Betsy

    Great! You are playing in a jazz combo. When you practice (not when you perform..) you can use just triads on 123 set strings, play over Autumn Les0ae&#823v; don’t look at your fingers. Listen to degrees (means… 5th Root M3 if you play triangle shape on 123 set…) and same shape, you can play over different bass, now you got colorful sound. Thank you!Tomo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :