Petite observation

Qui as dit que les émos n’aimaient pas le rugby?

Le cliché est pourtant défini. Un(e) émo est censé(e) être un individu adolescent, vêtu de noir, et présentant quelques notes colorées comme le rouge, le rose ou le bleu. Il porte du mascara ou du maquillage affilié pour assombrir son regard et se donner un air ténébreux. Sa coupe de cheveux est souvent peu ordinaire (raie sur le côté, mèche devant les yeux, voire des teintures mais qui ne couvrent pas toute la chevelure). Il arbore des badges sur son sac et différents signes qui présentent ses goûts musicaux (musique rock dynamique avec des paroles émotives/mélancoliques parfois hurlées désespérément dans le micro) ou cinématographiques (ça peut être Tim Burton). Jusque là, j’imaginais mal un émo agitant un drapeau dans un pub en hurlant « et c’est le buuuuut » ou toute autre exclamation similaire plus adaptée au rugby (ok, j’avoue, perso les matchs sportifs ne m’emballent pas, je ne sais donc pas ce que les gallois hurlent quand leur équipe marque un essai. De ce que j’ai pu entendre en ces occasions, je n’ai retenu qu’une déflagration de voix survoltées mais mon cerveau n’a pas réussi à discerner des syllabes). A priori, l’Emo standard n’est donc pas vraiment le genre à arborer des atours de supporters sportifs.

Et pourtant… A Cardiff, capitale du Pays de Galles, les matchs de rugby suscitent l’enthousiasme de toutes sortes de personnes. Les jours de match, les pubs sont bien sûr particulièrement bondés et bruyants. Mais les rues aussi connaissent leur lot de manifestations festives. Papys, Mamies, ados, businessmen, ouvriers et jeunes bambins arborent au milieu de l’après-midi des couvres-chefs aux couleurs de l’équipe galloise, des drapeaux à l’effigie du célèbre dragon rouge de la région, des costumes plus ou moins douteux (ça va du pyjama jusqu’au gars déguisé en Pamela Anderson, maillot de bain, fausse poitrine et tout l’attirail, en passant par le pirate et d’autres énergumènes sympathique plus ou moins identifiables). J’ai l’air de me moquer mais en fait j’aime bien cette ambiance ( quand je ne suis pas serrée dans un pub où le volume sonore global dépasse celui d’un concert de Hard Rock). Enfin pour en venir à mon sujet, le fait est que les Emos ne sont pas à l’écart de ce grand enthousiasme sportif et populaire. Ainsi les jours de match, il n’est pas si inhabituel d’en trouver avec le dragon emblématique du Pays de Galles dessiné sur la joue, juste au dessous de la mèche qui tombe sur l’œil. Dès aujourd’hui, je promets de revoir mes préjugés concernant la culture Emo et leurs goûts supposés.

Publicités

À propos de zeb

https://sansfarine.wordpress.com Voir tous les articles par zeb

2 responses to “Petite observation

  • Anne Boussard

    Mais… comment se fait ce que je ne découvre sérieusement ce blog que maintenant? Pourquoi ne t’es tu pas inspiré de la pub du Royaume Uni, afin que mon pauvre petit cerveau sur-informé intègre que oui, tu as un blog et que oui, je dois le lire. Scrogneugneu.

    Soit dit en passant, je regarde le rugby, et sans hurler dès que des points sont marqués, j’avoue que chaque action du XV de France fait frétiller mon coeur pseudo-patriote-pseudo-geek.

    PS: J’ai des badges sur ma trousse: suis-je pseudo-emo aussi?

    • zeb

      non xD pas toi! d’abord tu as des badges de shonens violents, ensuite je vois encore tes yeux malgré tes cheveux :p (et pis ben moi j’ai un badge sur mon sac) C’est juste que « emo qui aime le rugby », ça va à l’encontre de tous mes préjugés/ stéréotypes! :O

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :