Ancillary Justice, d’Ann Leckie

ancillary

Ancillary Justice d’Ann Leckie a gagné le prix Hugo cette année. On me l’a prêté, (en anglais, car il n’est pas encore sorti en français) et je dois dire que vu l’enthousiasme du passionné qui me l’a mis dans les mains, j’ai peu hésité et attaqué bien vite ma lecture.

Bien m’en a pris. Ancillary Justice, roman de science-fiction, nous embarque dans la quête d’une intelligence artificielle, qui fut un vaisseau spatial, et veut semble-t-il se venger. Les chapitres alternent entre le temps présent et le passé. Nous sommes dans une société impérialiste et guerrière, dont le but dans la vie est d’asservir les peuples, leur faire comprendre c’est qui le chef, et s’appuyer sur l’aristocratie locale (parfois en la reconstituant autrement) pour garder l’ascendant.

C’est très dur à résumer et je ne veux pas trop en dire. Je vous parlerai donc de deux choses.

1 – Le développement de l’intrigue est très bien mené. L’auteur distille les informations avec talent. On entre rapidement dans l’histoire avec plusieurs mystères attisant notre curiosité. Les chapitres présentent tantôt le passé de l’intelligence artificielle (connue sous le nom de Justice of Toren)  et tantôt son présent (sous le nom de Breq). L’écart entre les deux situations est tel que l’on se demande comment, mais comment, on a pu en arriver là ? A ce mystère s’ajoute celui de l’objet de la quête de notre héros/héroïne, ainsi qu’une autre intrigue, sous-jacente, issue de son passé et auquel il n’a toujours pas la réponse. A partir de là, Ann Leckie nous entraîne dans les aventures de Breq, et s’amuse à nous dévoiler la trame au compte-goutte.

2 – L’originalité de ce roman tient dans le type d’intelligence artificielle qui en constitue le héros/l’héroïne. Avant d’être réduite dans un corps unique : celui de Breq, elle était multiple. J’ai été impressionnée par le tour d’Ann Leckie qui nous présente un personnage capable d’être plusieurs personnes à la fois, et nous décrit cette ubiquité de l’intérieur. C’est fort quand même. J’avais presque l’impression, moi aussi, d’avoir plusieurs corps et d’être à la fois dans la rue, sur le toit, dans ma chambre… Bref, un coup de maître ! Par ailleurs, cette intelligence artificielle se considère comme une fille (mais n’en est pas sûre) et j’ai beaucoup aimé le fait qu’elle était incapable de définir le genre auquel elle appartenait et celui auquel les autres appartiennent. Elle se plante tout le temps, accordant au féminin pour des personnages masculins et vice-versa. Ce trouble des genres est très intelligent et plaît à la féministe que je suis. De fait comment définit-on qui est une fille ou qui un garçon quand les signes physiques ne sont pas évidents ? Quand on est humain, on devine généralement (quoique parfois, c’est compliqué, j’ai déjà bugué sur des gens androgynes, incapables de dire à quel sexe ils appartenaient), mais en tant qu’intelligence artificielle, c’est bien plus compliqué. Ce trouble montre également que l’auteur ne fait pas de différence entre un personnage féminin et masculin. Lieutenants, capitaines, etc. peuvent aussi bien être des femmes que des hommes, on s’en contrefiche, et c’est tant mieux !

Un très bon roman ! J’aimerais le lire en français car vers la fin, ça s’enchaîne un peu et je me suis un peu perdue dans les péripéties. J’aurais besoin d’une relecture.

Publicités

À propos de zeb

https://sansfarine.wordpress.com Voir tous les articles par zeb

4 responses to “Ancillary Justice, d’Ann Leckie

  • Hiro

    La vache, pour le coup, ça met bien l’eau à la bouche. Je suis effectivement curieux de voir ce que cette transition d’une entité multiple à un être unique peut donner. Je note ! ^^

  • Ameni

    Pfiou, tu donnes très envie de le lire !
    Bon, par contre, je suis une grosse feignasse, j’attendrai qu’il sorte en français, j’ai peur de passer à côté sinon. Shame on me

    • zeb

      Je te comprends, je l’ai lu en anglais car on me l’a prêté. (et que ça faisait un bail que j’avais pas lu en anglais, donc je trouvais intéressant de m’y remettre ^^) Je relirai au moins la fin en français pour être sûre d’avoir bien tout cerné ! je pense que j’ai quand même loupé des subtilités.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :