Brève de ciné : Her de Spike Jonze

index

Synopsis :

Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ‘Samantha’, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

 

Ce film m’intriguait, on m’en avait dit du bien, mais j’ai loupé le coche au ciné. Sur le coup, je m’étais un peu dit « bof, le sujet est rebattu ».

Et oui, voyez-vous, j’avais lu le manga Chobits de Clamp il y a quelques années, et à la lecture du synopsis je me suis dit que le thème de l’être humain amoureux d’une intelligence artificielle c’était du déjà-vu. (J’ai ce côté snob parfois :s)

Ce thème est également présent (de façon assez anecdotique) dans une superbe série télé : Real humans, (que je recommande chaudement) où des humains choisissent de vivre en couple avec des robots.

Mea culpa, Her est un très beau film qui vaut la peine d’être vu.

Spontanément, quand j’entends parler d’humain qui tombent amoureux d’une machine ou d’une IA dans une fiction, je juge un peu méchamment ces personnages. Je me dis : « ils recherchent quelqu’un qui se présente comme un miroir, qui leur renvoie une image positive d’eux. Ils sont amoureux d’eux-mêmes et veulent un conjoint qu’ils idéalisent et façonnent à leur image ».

Dans Her, je n’ai pas jugé. Je me suis attachée au personnage principal. Et je me suis rendue compte d’un truc. IA ou pas, le problème est le même. Le fait d’idéaliser son compagnon ou sa compagne, de ne vouloir voir que ce qui nous plaît, de désirer qu’il/elle nous renvoie une image positive de nous-mêmes, bref, le côté un peu narcissique de l’amour, il n’y a pas besoin de parler d’intelligence artificielle et de robot pour l’évoquer. C’est général. C’est présent dans nos couples ordinaires aussi. Dans Her, Spike Jonze ne s’encombre pas trop avec ces idées un peu clichées, et les dépasse.

Il parle d’amour tout simplement. De séparation, de joies, de peines, d’envies d’ailleurs, d’incompréhensions. Une perle !

Je cite un autre blogueur, Mister T, qui a rédigé une chronique bien plus fouillée que la mienne :

Bien plus qu’une histoire d’amour, “Her” est surtout une histoire de couple, avec ses différentes phases : l’attirance sexuelle, la dépendance à l’autre, la routine qui s’installe, les décalages qui prennent le pas, entre les envies de l’un et celles de l’autre, la séparation…

Sans donner de leçon de morale, Spike Jonze nous livre de la matière à réflexion. “Are you mine, or are you not mine?”, demande Theodore paniqué à l’idée de perdre celle qu’il aime. “I am yours and I am not yours”, répond-elle, lucide. “Je suis à toi ET je ne suis pas à toi”. Une belle remise en cause de l’amour exclusif, possessif et égoïste avec une dernière image porteuse d’espoir. Car, en effet, la voix a raison de dire que les histoires d’amour ne sont finalement que des histoires ; une fois le livre refermé, c’est un autre qui s’ouvre.

Voilà sa chronique : http://misterteesmovieclic.zeclic.fr/2014/03/29/her-fausse-comedie-romantique-et-vraie-reflexion-sur-les-relations-de-couple/

Et la bande annonce :

 

 

 

Publicités

À propos de zeb

https://sansfarine.wordpress.com Voir tous les articles par zeb

One response to “Brève de ciné : Her de Spike Jonze

  • Escrocgriffe

    « Le fait d’idéaliser son compagnon ou sa compagne, de ne vouloir voir que ce qui nous plaît, de désirer qu’il/elle nous renvoie une image positive de nous-mêmes, bref, le côté un peu narcissique de l’amour, il n’y a pas besoin de parler d’intelligence artificielle et de robot pour l’évoquer. »

    J’étais passé à côté de cette dimension (et pourtant j’aime beaucoup ce film), je suis tout à fait d’accord avec cette idée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :