Vive le fanzine !

J’ai envie de parler de fanzines 🙂 En voilà quelques specimens.

No-Xice

IMG_9103

J’ai découvert celle-ci il y a bien longtemps, au hasard d’une convention manga. Je pense que c’était la Japan Expo ou la Chibi Japan. Bref, en tout cas ça date car je n’ai fait des conventions manga qu’en 2006 – 2007.

No Xice se fout royalement de la gueule des clichés des différents genres de manga. C’est drôle, bien écrit. J’ai le numéro sur les bastons et c’est jouissif 😀 Il s’en prend directement aux pires vices du shonen (mangas pour jeunes garçons).

(Pour rappel : les classifications manga, si vous voulez mon avis, ça pue => https://sansfarine.wordpress.com/2011/03/13/de-la-stupidite-de-la-classification-shonenshojo/)

On a donc droit à des articles tordants qui décrivent le processus d’un combat : de la technique d’intimidation à la baston, en passant par les préliminaires (justification de l’attaque et autres blablas), des envolées qui raillent les attaques ridicules, les mangas mal fichus (c’est tellement bon de voir Naruto (pardon, Marsouin) se faire dézinguer en bonne et due forme). Les auteurs se sont aussi pris au jeu d’inventer des tournois entre des personnages de différentes oeuvres. En résumé, No-Xice est un bon fanzine bien fendard ! 🙂

Il a un site internet : www.noxice.com/

Bullshit’n’roll

photo(1)

Un tout nouveau venu en Mayenne que je me suis empressée de récupérer à la librairie. La lecture en est très rapide, mais je me suis bien amusée. Il y a plein de petites brèves trippantes, notamment dans les informations intox. Je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam la plupart des groupes dont parle l’auteur de l’article sur le Hellfest, et pourtant j’ai bien rigolé et eu l’impression de vivre ce festival, grâce aux petits détails du genre : « il faut aller chercher ta carte cashless, plus de jetons maintenant, c’est ringard ». Le style d’écriture est plein d’humour. C’est bien tourné.

Les articles sur les conditions de vie des animaux de cirque, sur l’école, ou encore les discriminations contre les roux sont courts, vifs et limpides. Le délire sur les écologistes anonymes case beaucoup d’informations et de réflexions intéressantes en quelques paragraphes qui brassent du sérieux, avec des blagues. Le jeu pour réviser sa connaissance de la dette grecque est une excellente idée.

Bref, un bon fanzine !

Gargarismes

Je ne sais pas si ça continue, ça fait quelques mois que je n’ai pas lu un numéro de Gargarismes. Ce n’est pas vraiment un fanzine, plutôt un magazine alternatif. En tout cas, j’aime bien l’acheter quand je le trouve à Rennes (généralement, en allant boire un café à la Cour des miracles, un café librairie super sympa). C’est très politique, axé questions sociales. Les auteurs sont engagés et expriment des idées que l’on a pas souvent l’occasion d’entendre. Amis du consensuel passez votre chemin. Je ne suis pas toujours d’accord avec les opinions exprimées mais c’est hyper intéressant et ça donne des pistes de réflexion. Les sujets abordés vont des supermarchés bio à la détention. C’est large ! Site internet : https://gargarismes.org/

Présences d’esprit + AOC

IMG_9104

Une référence pour les amateurs de science fiction et des littératures de l’imaginaire.  Présences d’esprit propose des dossiers thématiques sur des sujets aussi variés que l’uchronie, Jasper Fford… et des critiques sur des dernières parutions. AOC publie des nouvelles. J’y ai découvert l’auteure Aurélie Wellenstein dont j’avais beaucoup aimé une nouvelle (Jade et le G). Désormais, elle sort des romans (voici son site internet) que je n’ai pas encore lus. Mais je compte m’y mettre.

L’intérêt d’Aoc est donc d’aider de jeunes auteurs à se faire connaître, tant les écrivains que les illustrateurs. Ce fanzine est servi par de très beaux artworks.

Harry Potter  en P’tites Bulles

IMG_9102

Harry Potter, c’est toute mon adolescence. De 11 ans à 18 ans, j’ai suivi la saga. C’est Harry Potter qui m’a forcée à lire en anglais, durant l’été entre la 3e et l’entrée en 2nd, en me braquant sa baguette magique entre les deux yeux, parce que l’étape de traduction et de publication prend 6 mois en France et que je ne POUVAIS PAS attendre tout ce temps-là. Bref, dans le fanzine présenté à droite, on trouve beaucoup de blagues. C’est plein d’humour, de parodies, ça dépote. En relisant, ça m’a rappelé une vieille fanfiction que je lisais au collège : les délires de Loyalbus et Darkrogue (que j’ai retrouvée!!!! ici, là! Là! : https://www.fanfiction.net/s/1005981/27/Petits-delires-de-Loyalbus-et-Darkrogue) Ô fichtre !!! Le coup de vieux ! 😀

Le fanzine à gauche est plus sérieux. Il s’agit de belles illustrations reprenant des scènes du 7e tome. Le style est très beau. Les croquis de l’auteur sont dispos ici : http://www.la-pensine-d-harry-potter.com/galeries.htm

Fluffzine

Cet été, j’ai passé quelques jours à un festival, le Flufffest. Il y  avait un truc super : une bibliothèque de fanzines *____* Quand j’en avais marre de la musique (ou même sans en avoir marre car le son s’avérait un chouilla trop fort et atteignait le bon volume quand je m’éloignais de la scène), je me prélassais sur la moquette en plein air, à lire des zines. L’un m’a marquée : Herbivore. Où j’ai découvert que Louisa May Alcott (l’auteure des Quatre filles du docteur March et créatrice de la merveilleuse Jo March ! <3) avait été végétarienne. Son père était à la tête d’une petite communauté de cultivateurs qui parlaient de ne pas manger d’animaux et de ne pas travailler plus qu’il ne faut (au XIXe siècle, je vous demande un peu !!). L’utopie a foiré pour plusieurs raisons. M. Alcott semblait avoir un tempérament assez dictatorial. Selon le fanzine (si je me souviens bien), c’était sa femme qui trimait toute seule… Les articles étaient très intéressants et m’ont donné envie de lire l’ouvrage que Louisa May Alcott a écrit sur cette utopie ratée. (Quelques infos à ce sujet, en anglais, ici : https://en.wikipedia.org/wiki/Fruitlands_%28transcendental_center%29)

Et bref, le passage au Fluff m’a permis de rencontrer la fille qui assurait la publication de la Fluffzine. Une passionnée de machines à écrire, hyper intéressante. Voici son site : DIY workshop Amsterdam et ses fanzines : http://spfr.noblogs.org/

On peut imprimer les fanzines en kit, c’est bien pratique.

Je sais qu’elle a fait des feuillets sur des féministes mal connues, des anarchistes dont les textes sont un peu tombés dans l’oubli, mais je n’arrive pas à les trouver sur le net. (Quant à la feuille volante sur laquelle j’avais inscrit le nom d’une de ces grandes dames, le diable seul sait où elle est passée…)

 

Tout ça pour dire : les fanzines c’est bien. Il faut en lire et les soutenir ! *mode donneuse de leçons activé* Et un de ces quatre, il faudra que je vous parle de revues alternatives. (Gargarismes y aurait peut-être un peu plus sa place d’ailleurs)

Publicités

À propos de zeb

https://sansfarine.wordpress.com Voir tous les articles par zeb

2 responses to “Vive le fanzine !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :