Life (drama), Vitamine (manga) ou le harcèlement scolaire en images

J’ai un peu laissé hiverner mon blog depuis novembre. Ce n’est pas faute d’avoir des choses à raconter. Je voulais vous parler des Insulaires de Christopher Priest (<3), de Nox d’Yves Grevet, du film Mustang de Deniz Gamze Ergüven, de La Face cachée de Margot de John Green et j’en passe et des meilleures.

Comme d’habitude, j’ai eu la flemme et il a fallu que j’attende de tomber sur un sujet qui me secoue, me remue, pour me décider à revenir dans le coin !

Life

life_41

Ce sujet, c’est le drama Life, adapté du manga de Keiko Suenobu. C’est ensuite le manga Vitamine du même auteur. Et enfin le harcèlement scolaire en général.

Parlons de Life d’abord. C’est un drama (série asiatique, ici : japonaise) en 11 épisodes, adaptée du mange éponyme de Keiko Suenobu. Il aborde l’ijime, c’est à dire les persécutions ou le harcèlement scolaire. Ce phénomène existe en France, mais au Japon, je crois qu’il est encore plus prégnant. Ce thème m’interpelle donc je n’ai pas hésité à me lancer dans le visionnage de ce drama. J’avais besoin d’une série facile à regarder pour reposer mon cerveau après le boulot. Je dis « facile » car malgré son thème dur, Life est une série qui s’adresse aux adolescents et qui utilise les codes du genre. On comprend donc très vite qui sont les personnages positifs, les négatifs, ceux qui vont potentiellement se rapprocher, etc. Les codes de narration sont là, avec les regards méchants, les sourires en coin, les gros plans sur les mains qui tremblent… voilà quoi. (Note : c’est pour ado, mais certaines scènes sont explicites, ce n’est pas pour les enfants.)

L’histoire ? Ayumu, une jeune fille, entre dans un lycée très côté. En fait, elle réalise le rêve de sa meilleure amie qui désirait ardemment intégrer cette école. Malheureusement, celle-ci a échoué à l’examen, et c’est notre héroïne qui prend sa place, alors qu’elle n’avait tenté le concours que pour suivre sa copine. Laissée sur le carreau, cette dernière, atterrée, tente de se suicider.

Ce n’est donc pas très sereinement qu’Ayumu intègre sa nouvelle classe. Par chance, Manani, la jolie et populaire reine du lycée, s’empresse de la faire entrer dans son groupe. Pour s’intégrer, Ayumu reste passive quand les persécutions commencent envers une autre élève. Mais rapidement, le harcèlement scolaire se dirige contre elle.

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce drama, il m’a tenue en haleine, j’écoute toujours l’Ost en boucle… Je vais quand même commencer par les points négatifs.

Les moins

Les codes type des séries ados, bien que clichés, ne m’ont pas dérangée. J’ai regardé Life car j’étais trop rincée pour m’absorber dans House of cards, donc la facilité me convenait parfaitement. Ceci dit, en règle générale, ce genre de clichés n’est pas un bon point, donc je le mets dans les moins !

Le plus gros souci à mon sens est que le scénario est incohérent et plein d’invraisemblances. C’est trop gros du début à la fin. L’avantage est que cela ajoute une petite touche de rocambolesque. La présence d’un pervers sexuel, d’un kidnapping par des semi-yakuzas, et de plans tordus impossibles rend l’intrigue plus croustillante. Mais ça a failli me lasser.

Autre élément : l’enchaînement des malchances. Tout ce que l’héroïne se prend dans la tronche, ce n’est pas humain. On aurait pu lui épargner quelques poisses, ça aurait rendu la série plus digeste et plus « réaliste ». Là, ça va tellement loin que cela dessert le propos sur l’ijime. Comme souvent, je trouve que le coup du pervers sexuel est un écueil trop facile pour susciter l’émotion type : » oh non c’est horrible ». Alors que les persécutions peuvent susciter l’empathie sans en venir à des cas si extrêmes.

Tout est exagéré. Les personnages méchants sont de vrais méchants irrécupérables. C’est fatiguant.

Les plus

J’ai aimé car si l’histoire qui permet de mettre en scène le harcèlement est bancale, le propos sur l’ijime est plutôt fin. On en fait à peu près le tour. Le drama parle de la passivité des élèves, de la lâcheté, de l’effet de groupe, de la difficulté d’agir pour ne pas subir les persécutions à son tour. L’héroïne n’est pas totalement innocente car elle a cédé à la facilité en excluant une camarade afin de rester intégrée dans le groupe.

On évoque aussi la passivité des professeurs et les logiques d’exclusions qui existent aussi dans la salle des profs, comme en miroir par rapport à ce qui se passe entre les élèves.

Le drama a aussi des choses à dire sur le fait de ne pas persécuter ses bourreaux quand on en a l’occasion, car c’est la persécution qu’il faut combattre, et non les bourreaux. J’ai aussi aimé le propos sur l’amitié. Est-ce avoir de vrais amis que craindre qu’ils se retournent contre vous s’ils trouvaient plus amusant de changer de cible ? Le drama crache aussi sur le fait que passer son temps à médire sur quelqu’un et à l’exclure, montre bien qu’on s’emmerde et que l’on a rien de plus intéressant à faire.

En filigrane, on aborde le suicide, l’automutilation, les enfants battus… Mais pas de manière très poussée. Les rapports avec la famille sont aussi creusés, avec le sentiment de culpabilité, la difficulté d’avouer que l’on est harcelé.

En fait, les situations rocambolesques permettent de faire le tour du sujet, car elles retournent les personnages dans tous les sens, déclenchant des événements intéressants qui n’auraient pas été possibles sans un scénario complètement exagéré.

Par ailleurs, le fait qu’Ayumu passe par des situations si horribles et si extrêmes, rend d’autant plus fort les moments de paix et de réconfort. C’est ce que j’ai le plus aimé dans ce drama. L’omniprésence de l’espoir malgré les difficultés. Le personnage d’Hatori (<3) en est un bon symbole.

1674370636

Autre bon point : l’OST.

Sérieux, je ne pensais pas en regardant un drama girly tomber sur un OST si dynamique.

 

Le manga Vitamine, de Keiko Suenobu

vitamine-1

Du coup, je me suis intéressée aux mangas de Keiki Suenobu. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir Vitamine, un manga que je cherche depuis… depuis… longtemps ! Et je ne risquais pas de le trouver… Il y a quelques années, j’avais demandé à une copine si elle ne connaissait pas un manga sur l’ijime. C’est un thème qui est parfois abordé ponctuellement dans les mangas (le tome 4 de Tokyo Babylon de Clamp, par exemple, traite très bien le sujet), mais je ne l’avais jamais vu érigé en thème principal. Mon amie a dû me répondre Vitamine. Sauf que j’ai retenu Mandarine. ça fait donc six ans que je cherche sur Google. « Manga mandarine » ou « manga clémentine » « ijime ». Bref, le fail total.

Merci Life !

J’ai donc chopé Vitamine et clairement c’est une réussite. Keiko Suenobu raconte sa propre histoire. Comme  dans Life, elle passe par des brimades extrêmes, mais c’est plus réaliste. L’espoir, le fait de se battre pour un avenir meilleur est omniprésent et c’est aussi ce qui m’a plu. L’auteure a vécu l’ijime, c’est pour cela qu’elle en parle très bien et que cela imprègne plusieurs de ses mangas. Je n’en dis pas plus sur Vitamine, si ce n’est que j’ai pleuré comme une madeleine. C’est meilleur que le drama. Lisez-ce ce manga ! (Il est en un tome)

Ps : Elle y parle aussi de comment elle a réalisé son rêve de devenir mangaka.

Avant de vous donner des liens sur le harcèlement scolaire, je veux partager le clip très connu d’Indochine, réalisé par Xavier Dolan. Attention, sur la fin il est extrêmement violent et insoutenable. Ceci dit, il a l’avantage de mettre brillamment en scène l’aveuglement… Le lien est là : https://www.youtube.com/watch?v=Rp5U5mdARgY

Des liens sur le harcèlement scolaire

Si vous n’avez pas vu ce documentaire : il est très bien fait. http://www.francetv.fr/temoignages/harcelement-scolaire/revoir-le-documentaire_37

Un témoignage très bien écrit d’Egalitariste : http://www.egalitariste.net/2014/01/11/lindesirable/

Un témoignage sur Madmoizelle : http://www.madmoizelle.com/harcelement-scolaire-temoignage-148005

Article très intéressant sur les harceleurs : http://www.madmoizelle.com/harcelement-scolaire-parole-harceleuses-180989

Un post émouvant de l’Or rouge, sur le sujet : https://lorouge.wordpress.com/2015/02/12/harcelement-scolaire-suite/

La chanson du drama pour clore tout cela sur une note d’espoir

 

Publicités

À propos de zeb

https://sansfarine.wordpress.com Voir tous les articles par zeb

One response to “Life (drama), Vitamine (manga) ou le harcèlement scolaire en images

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :