Archives de Tag: beauté

Prosthetic soul (prothèse d’âme)

Le théâtre britannique offre de belles surprises. La semaine dernière je suis allée assister à une comédie musicale de science fiction : Prosthetic Soul par Volcano et Mr et Mrs Clark.

Oui oui, vous avez bien lu, une comédie musicale de science fiction. ça existe, sans effets spéciaux ridicules et en dehors d’une convention de SF : dans une salle de théâtre tout à fait ordinaire en fait.

Bienvenue dans un monde où la chirurgie esthétique a quitté la sphère des riches pour devenir un passe-temps tout à fait banal. Prosthetic Soul (Âmes en prothèses) raconte la malheureuse aventure d’un pauvre guitariste venu consulter à la clinique pour obtenir de simples conseils et chanter une chanson. Mais face à un médecin insistant et persuasif, il se retrouve très vite inscrit pour une opération du visage afin d’avoir l’air plus jeune. Programme qui tourne en liposuccion, à cause d’une erreur d’un personnel enthousiaste voire excité mais pas très regardant. L’infortuné patient tombe dans le coma. Bonne nouvelle pour les médecins : il vivait seul et sans famille. Il n’y a personne à prévenir. C’est l’occasion rêvée pour le directeur de la clinique de tenter une expérience : la greffe d’une prothèse d’âme.

C’est parti pour une comédie musicale déjantée où on ne sait plus lequel des employés de l’hôpital est le plus fou. Le directeur ambitieux? Sa secrétaire passionnément amoureuse de lui et de toute évidence sexuellement frustrée? Le docteur transsexuel? Ou les deux infirmières anorexiques qui se retrouvent pour partager de joyeux repas en commun? Elles ponctuent ce rituel en recrachant leurs bouchées dans leur assiette avec un naturel égal à si elles s’essuyaient la bouche avec leurs serviettes.

Le spectacle mélange tous les arts : théâtre, chant, musique live, danse. Les cinq acteurs sont polyvalents et plein d’une énergie à revigorer un hippopotame asthmatique. Impossible de ne pas s’esclaffer devant leurs mimiques et leurs gestes vifs et évocateurs.

Ils nous entrainent dans le quotidien de cet hôpital où le patient est un cobaye, le travail bien fait une option et où la pause café a été abolie au profit d’une autre activité récréative : la pétanque avec organes.

Bref, sur un ton léger et drôle, Prosthetic soul dessine une caricature grinçante de ce que pourrait devenir notre société déjà obsédée par les corps de rêves : jeunes, beaux, minces, ce qui est nécessairement censé les rendre être attirants.

Publicités