Archives de Tag: nucléaire

Déchets radioactifs, un centre de stockage bientôt en France?

Je me permets de réutiliser cette infographie de Futura Science.

J’avais mis un post sur ce blog il y a longtemps sur Into Eternity, un film qui présente un centre qui devrait être construit en Finlande pour stocker les déchets radioactifs. La France aussi veut s’y mettre(depuis 2006) comme l’explique cet article de Futura science.

De fait, les prévisions du nombre de déchets sont assez effarantes.

La France devrait compter 1,9 million de m3 de déchets en 2020 et 2,7 millions en 2030, soit plus du double de la quantité actuelle.

Et ce même si l’on sort du nucléaire! Hier, le 13 juillet, Libération a publié un article de Laure Noualhat qui évalue ainsi le nombre de déchets à gérer, en cas de fermeture des réacteurs.

« A noter que le démantèlement d’un réacteur générerait d’après l’Andra (agence nationale de gestion des déchets radioactifs), 18 000 m3 de déchets radioactifs et la démolition des bâtiments, 10 fois plus de déchets non radioactifs. Dans le cas de la sortie du nucléaire, après la fermeture du dernier réacteur, on aurait produit un total de 3,7 millions de m3.

La différence entre les deux options est donc assez minime, à ce détail près : « Dans le premier scénario, on construit de nouveaux réacteurs qui vont produire de nouveaux déchets, mais que nous n’avons pas pris en compte. Dans le second scénario, les déchets sont stockés une bonne fois pour toutes » (citation de Michèle Tallec, responsable du service inventaire de l’Andra.)

Un centre de stockage souterrain

Alors pour stocker tout ça, on prévoit un centre souterrain un peu du genre à la Into Eternity.

Lire la suite


Into Eternity de Michael Madsen

Plongée dans le futur

L’interview que j’avais lu sur un magazine avant de regarder le film donnait déjà le ton : ovni à l’horizon. Mais ce documentaire de Mickael Madsen, est encore plus surprenant que ce que je pensais.

Into Eternity, documentaire sur l'insensé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Onkalo (Finlande) des scientifiques réalisent une étrange base souterraine. Protection et sécurité maximale, et il y a de quoi, ce lieu entouré de mystère va accueillir des déchets nucléaires. Si cela n’est pas suffisant pour faire palpiter votre coeur d’interrogations, imaginez un peu : ce lieu est conçu pour durer 100 000 ans. Euh la naissance de l’écriture, de l’administration, de l’argent et caetera c’est environ 5 300 ans avant Jésus Christ. Ça fait entre 7000 et 8000 ans que l’Homme tel que l’on le connait a réellement commencé à se développer. Son existence constitue moins de 10% du temps pour lequel Onkalo est prévu pour durer. Vertigineux non?

Malgré un délire un peu euhhh je dirais « perplexisant » du réalisateur qui joue un peu trop avec les alumettes, et une fin qui part dans la fiction (ce qui n’est pas plus mal), le film tient complètement la route en s’attachant à montrer à quel point il est irréaliste de vouloir prévoir une infrastructure pareille. D’interviews en interviews, les chercheurs qui participent au projet dévoilent leur réflexions. On se rend compte des difficultés majeures que la construction d’un tel batiment implique. Comment dire aux générations futures qu’il y a danger à entrer? Cette question pratique demande de s’interroger sur ce que seront les générations futures. Des êtres encore plus évolués qui sauront palier aux défis du nucléaire? Ou bien des hommes ravagés par un cataclysme ayant perdu le gout de la science et du savoir? Une telle durée de vie dépasse tant l’échelle humaine que les réfléxions techniques prennent des dimensions de science fiction. Que sera l’Homme de demain? Comment communiquer avec lui?

De quoi plonger dans une spirale de questions pour le moins intéréssantes. Le nucléaire est dans tous les discours politiques aujourd’hui. Si ce film n’aborde pas le problème tel qu’il se présente actuellement (conséquences directes, radioactivité, etc), il a du moins le mérite de le traiter avec un regard original.